Un amoureux de l’Amérique centrale et latine ne peut pas faire l’impasse sur le Nicaragua. Depuis 2016, c’est une destination presque tendance pour les voyageurs désireux de s’écarter des sentiers battus et des destinations trop touristiques. Ces derniers mois, pandémie oblige, le tourisme a été paralysé mais cela n’a pas empêché certains aventuriers de passer par ce merveilleux pays, le pays des lacs et des volcans, et de nous communiquer leurs petits coups de cœur :

Descendre un volcan en luge

Difficile de passer à côté de cette activité lors de votre passage à León, dans le nord du pays. Cette ville coloniale et ancienne capitale de la révolution est littéralement entourée de volcans. L’un d’entre eux a une certaine réputation et connait un réel succès : Le Cerro Negro. Situé non loin de la sortie de la ville, il suffit alors d’une petite heure pour atteindre son sommet. C’est un volcan noir et jeune, la vue y est grandiose et superbe. On devine la chaine des Maribios. La montée est facile, l’équipement pour la descente est fourni en bas. Et vous voilà proche d’un des plus grands divertissements du Nicaragua : descendre une pente raide du volcan sur une luge. Soyez rassuré, la vitesse ne dépend que de vous, il est facile de garder le contrôle. Sensations garanties.

Profiter de la vue de León depuis le toit de la cathédrale

C’est la plus grande cathédrale d’Amérique centrale, la Basilica de la Asunción a été construite au milieu du 18ème siècle, elle se définit par un véritable style baroque et sa couleur, le blanc ! C’est éclatant et superbe à la fois. L’Unesco tente de financer sa rénovation très régulièrement afin de sauvegarder ce bâtiment historique. C’est encore un lieu de culte utilisé par les habitants de la ville bien évidemment, mais c’est aussi l’endroit où est enterré le poète national, Ruben Dario.

Rentrez dans la cathédrale, profitez de sa fraicheur en respectant le lieu et observez les multiples détails de sa construction. Passez sur le toit ensuite, c’est blanc et immaculé, et la vue vaut le détour. C’est un incontournable si vous vous baladez dans le centre de León.

Détente à la laguna de Apoyo

Située entre Granada et Masaya, la laguna de Apoyo est une petite merveille à découvrir. C’est un lac de cratère qui offre à ses visiteurs une eau douce et chaude. Le cadre est incroyable et les quelques hébergements et commerces présents sur une partie du lac offrent un réel choix aux voyageurs. La lagune est entourée d’une forêt verte et dense, on y entend les signes le matin, chill dans un hamac face au lac ou balade en kayak sur ce dernier, c’est le dépaysement assuré.

Petite balade à San juan del sur

San Juan del sur est considéré comme un incontournable pour les surfeurs mais c’est aussi une petite ville sympathique à visiter. Ancien village de pêcheurs, San juan del sur est aujourd’hui un village dynamique et touristique, de nombreuses offres de restaurants et d’hébergements y sont présents. Dans ses environs se trouvent aussi de nombreuses plages sauvages et dépeuplés. Il y a une petite randonnée populaire à faire non loin du centre du village, il s’agit de monter jusqu’ à la statue du Christ qui surplombe la baie. Il suffit de longer la plage et d’emprunter les escaliers, la balade est simple et accessible, et la vue depuis le mirador de la statue est simplement incroyable en fin de journée.

Visiter l’inévitable ile d’Ometepe

Ometepe est une ile énorme présente sur le lac du Nicaragua, on y accède par ferry depuis le port de San Jorge, non loin de rivas, sur la route du sud. C’est un incontournable au Nicaragua car c’est réellement un autre pays qu’il vous est proposer de visiter. Les deux volcans présents sur l’ile seront le terrain de jeu des randonneurs, les nombreuses mangroves permettront aux amoureux de la nature de se balader en kayak et d’observer de nombreux oiseaux. Faire un tour de l’ile en vélo est aussi une option, s’arrêter à la réserve naturelle de Charco verde, se baigner aux cascades ou à Ojo de agua. Le temps s’est arrêté à Ometepe, les gens y sont souriants et accueillants, cette ile vous réservera des surprises, c’est certain.

Arpenter le volcan Mombacho

Il y a de nombreux volcans à explorer au Nicaragua, tous sont plus ou moins accessibles. Mais un en particulier qui fait toujours bonne impression ; c’est le Volcan Mombacho. C’est impressionnant car on a vraiment l’impression qu’il surveille et surplombe la ville de Granada. Il culmine à 1400mètres et son parc naturel est une réelle invitation à la randonnée en forêt. Les chemins sont balisés et plusieurs niveaux sont proposés. Certains points de vue et panoramas pendant la balade vous offriront une vue incroyable sur Granada, le lac et ses isletas. Sur le chemin du retour se trouvent quelques exploitations de café et de cacao, c’est un stop nécessaire pour les curieux.

Naviguer autour des isletas de Granada

C’est très connu, les habitants de Granada sont friands de balade au bord du lac mais surtout de petite balade maritime autour des iles. Un archipel d’iles est facilement accessible depuis Granada en lancha, en petite embarcation locale. Le tour est un incontournable aussi. Certes il y a de grandes villas cachées mais aussi une réelle vie locale dans les iles, vous croiserez de nombreux pêcheurs et quelques habitants des ilots qui font leurs allers retours avec le continent afin de se ravitailler. C’est un autre monde, encore une fois.

Visiter Granada, la grande sultane

Flâner et arpenter les rues de cette ville historique est un réel plaisir. L’architecture coloniale, les rues pavées et les superbes maisons colorées et bien rénovées valent vraiment le détour. Il y a une rue un peu plus commerçante, une rue piétonne, ou de nombreux bars et restaurants vous donneront un avant-gout de l’ambiance qu’il peut régner en ville.

Le meilleur pour la fin : les fameuses Corn islands

Situées à une centaine de kilomètre de la cote caribéenne Nicaraguayenne, les « Islas de Maiz » sont le « must ». Ce sont deux petites iles, une grande et une petite, perdues dans les caraïbes, on y parle un créole, les eaux sont turquoise, il y fait bon vivre. Dans la plus petite des iles, il n’y a même pas un véhicule, pas d’électricité non plus. La sensation d’être perdu et coupé du monde est réelle. C’est une réelle expérience, c’est un endroit paradisiaque. Les amoureux de la plongée, de poissons frais et de plages de sables fins seront comblés.