Une Lagune ? Non, un lac de cratère plutôt. Excusez la correction mais c’est important de le signaler. La laguna de Apoyo fait partie de mes endroits préférés au Nicaragua. Proche de Granada et de Masaya, je suis toujours ravi de m’y rendre. Une eau chaude et douce dans un cadre stupéfiant. On dit que ce cratère s’est formé il y a plus de 20 000 ans suite à une explosion qui a laissé un entonnoir de 6 km de diamètre derrière elle. Y accéder est aisé et facile. Quelques petits commerces et auberges bordent le lac. C’est l’endroit favori des familles de la capitale ou de Granada le week-end. Et je comprends bien. Sa proximité et son accès facile sont des atouts. Et pourtant on se sent loin de tout.

Les villages blancs, Catarina et San juan de Oriente, se situent sur sa crête. Un splendide panorama m’est présenté la haut, un beau mirador.

Une petite balade à cheval est possible, prendre un café et flâner dans les petites échoppes artisanales qui avoisinent le mirador, le point de vue.  Je sais que c’est dans le coin qu’on trouve les plus belles plantes et fleurs, il y a plein de pépiniéristes. C’est vert, ça sent bon.

Silence. Les couleurs et la vue me coupent le souffle à chaque fois. J’ai forcément un peu chaud. Je voulais profiter d’une perspective dégagée et sans nuages, afin de pouvoir apercevoir les volcans voisins de Apoyo et de son cratère remplie d’eau. Retourner vers la voiture ou prendre un taxi et descendre au plus vite pour se rafraichir, voilà l’idée ! Sur le chemin, je suis toujours impressionné par cette nature presque envahissante. C’est vert ! On y aperçoit furtivement singes et iguanes. Enfin arrivé, je me jette à l’eau. Le lac est rapidement profond, l’eau est chaude et claire. Je me laisse m’abimer dans le flot de cet entonnoir. Sensation exquise.