Terra Nicaragua » Infos » Faune et Flore

Faune et Flore

La végétation

Le Nicaragua est le plus grand pays d’Amérique centrale et possède un territoire riche en couleurs. Le pays est reconnu pour ses volcans, ses lacs et rivières, ses reliefs montagneux et ses plaines étendues. Au Nicaragua vous découvrirez plus de 70 éco-systèmes uniques, et 7% de la biodiversité du monde, vous vous rendrez vite compte pourquoi l’on appelle ce territoire deuxième poumon de l’Amérique latine.
La diversité des paysages nicaraguayens tient à la variété des conditions climatiques du pays.

 

On rencontre sept différents types de forêts de la sub-tropicale à la forêt sèche, de la forêt humide à la savane boisée. Chacune de ses forêts possède son propre climat et sa propre végétation. Néanmoins, au Nicaragua, la nature est menacée de toute part, qu’il s’agisse par le manque de protection de la part du gouvernement ou du pouvoir supérieur des propriétaires privés, comme ceux des plantations de palmiers à huile. Seule 18,2% du territoire est protégé de manière officielle.

 

La présence forêt humide au Nicaragua a été laissée quasi intacte.
La région Est du pays est le domicile de l’une des plus grandes forêts du pays, avec deux réserves qui offrent une variété de végétation et d’animaux incroyables : Réserve Indio Mais Biological réserve située au Sud-Est du pays, près du rio San Juan, et la réserve de Bosawas, située au Nord-Est du pays, du centre jusqu’à la côte Caraïbe. Sur cette côte, la Laguna de Perlas est la plus spectaculaire dans un paysage paradisiaque.
L’ile de Juan Venado sur la côte Pacifique et le Rio Istian sur l’île d’Ometepe sont les deux mangroves les plus riches du pays et abritent des espèces uniques.

La Côte Pacifique du Nicaragua est totalement différente, avec des forêts tropicales sèches qui abritent de tout autre écosystème qui nécessite des quantités d’eau bien plus faibles. Comme par exemple l’acajou qui jouit d’un climat sec pendant plus de 7 mois de l’année puis des précipitations rapprochées.

 

Un peu plus en altitude on trouve des « forêts de nuages« , appelées ainsi car les nuages s’accrochent dans les arbres du à l’altitude à laquelle ils se trouvent et du fait qu’ils transmettent une grande quantité d’humidité. L’humidité générée par ce phénomène naturel engendre une végétation naturelle très différente du reste du pays. Isolés d’autres parties du pays, les espèces qui naissent et évoluent dans ce contexte sont endémiques. Des forêts de ce type peuvent être découvertes aux sommets des volcans Maderas ou Mombacho par exemple. Située au milieu du lac Nicaragua, l’ile d’Ometepe est le territoire privilégié de deux volcans : le volcan Maderas et le volcan Concepción. Il s’agit de l’ile volcanique la plus grande au monde située sur un lac d’eau douce. Dans ces régions, vous aurez l’occasion d’observer des centaines d’espèces d’orchidées différentes, mais aussi des cèdres, sapin baumier, et arbres fruitiers.

Les espèces animales

Beaucoup de voyageurs viennent au Nicaragua dans le but d’y observer la diversité de sa faune. Le Nicaragua compte en effet une richesse incroyable de biodviersité avec plus de 248 espèces d’amphibiens et reptiles, 183 espèces de mammifères, 705 espèces d’oiseaux, 640 espèces de poissons et environ 5796 espèces de plantes.

 

Dans les forêts humides et fraiches du Nord vous aurez l’opportunité d’observer singes hurleurs et capucins, reptiles et oiseaux. Le guardabarranco est l’oiseau emblématique du Nicaragua avec ses jolies couleurs et sa longue queue qui le distinguent de bien d’autres. Des pumas et des jaguars ont également élus domicile sur ces pentes de forêt tropicale au climat tempéré, comme sur les flancs du volcan Mombacho par exemple. Dans le Sud, à proximité du Costa Rica, les différentes espèces de caïmans sont connus pour leur facilité d’approche.

 

C’est lors de tours nocturnes que vous pourrez les observer au plus près. Sur la côte Pacifique, vous pourrez être amenés à observer les baleines qui se rapprochent des côtes et y font des sauts spectaculaires. Néanmoins, dans une catégorie inférieure, c’est également sur ces plages que de nuit et en saison, vous pourrez observer la ponte des tortues de mer. Phénomène naturel et espèce protégée, c’est avec beaucoup de respect que vous devrez approcher ces mammifères. Au centre du Nicaragua se trouve le Lac Cocibolca (ou Lac Nicaragua), le plus grand lac d’eau douce d’Amérique Centrale.

 

De nombreuses espèces y ont élus domicile, comme par exemple le seul requin d’eau douce au monde, qui s’y infiltra par le Rio San Juan depuis la mer Caraïbes. Du côté de l’Atlantique et plus précisément de la zone caraïbes justement, on y trouve de nombreuses raies manta, requins infirmières et une variété incroyable de poissons visibles en snorkeling.