Le Nicaragua est devenu un Eldorado du surf. La côte pacifique est grande et diversifiée. Du nord au sud, du golfe de Fonseca (frontière du Honduras) avec le volcan Cosigüina jusqu’au sud (frontière du Costa Rica), les plages se suivent et ne se ressemblent pas. Ne pensez pas voir des complexes touristiques ou autres barres de béton sur la côte, il n’y en a pas ! Vous croiserez, par contre, beaucoup de petits villages de pêcheurs et des bouts de plages isolés. Il est quasi impossible de se retrouver au milieu d’un troupeau de surfeurs sur les lines-up. Explorer les plages un peu plus perdues vous assure un surf en solitaire dans de superbes conditions.

Bienvenus sur la côte pacifique du Nicaragua! 

 

Les meilleurs spots de surf au Nicaragua

San Juan del Sur

Depuis quelques années, cet ancien petit village de pêcheurs s’est converti en mecque du surf. Pourtant sa plage pour surfer n’est pas incroyable. C’est sa localisation qui compte ! A quelques encablures des plus fameux spots de la région, San Juan del Sur se révèle comme le parfait camps de base pour appréhender vos premières sessions au Nicaragua.

Le spot de playa Maderas est le plus populaire. On conseille de s’y rendre tôt le matin, avant l’arrivée des nombreuses écoles de surf qui travaillent aux alentours. 

Au sud se trouvent les plages de El Remanso et Hermosa. El Remanso est un beach break idéal pour les débutants et intermédiaires. Hermosa vous comblera elle aussi avec ses vagues destinées à des surfeurs plus aguerris. 

La plage de Popoyo  

Un peu moins facile d’accès, la fameuse et reconnue vague(s) de Popoyo s’offrira à vous. Les 3 meilleurs spots du pays sont là ! Colorado, Santana et Popoyo.

La région est très sauvage et isolée. Passant par Rivas, les premiers kilomètres de pistes vous donneront cette impression d’aventure. On y croise bien entendu des villages et petites boutiques, mais peu d’épiceries. Des hôtels et restaurants se sont construits et installés sur la côte, avec des vues et des emplacements incroyables pour la plupart d’entre eux. 

Popoyo est une légende. Un reef break fonctionnant toute l’année. Vous y croiserez énormément de surfeurs et d’amoureux de vagues. Chill, surf et soleil sont au rendez-vous.

Surfer dans la région de León et le nord

Proche de Managua

Ce sont les spots et les plages les plus proches de la capitale. Ce ne sont pourtant pas les plus fréquentées, loin de là. Les vagues du Sud sont connus, celles du Nord beaucoup moins. L’endroit recèle de réelles belles vagues, essentiellement des beach breaks en gauche ou droite, au choix. Au nord du complexe hôtelier Montélimar, Gran Pacifica, et de Pochomil (on y trouve d’ailleurs la vague de San Diego, pour les mordus) se situe le délicieux village de El Tránsito. Stop obligatoire ! Des vagues toute l’année pour tous les niveaux. 

Miramar

Miramar est juste au dessus et propose aussi de vraies belles vagues de qualité. De là, il est aisé de se rendre en lancha sur le spot et la gauche mythique de Puerto Sandino

Las Peñitas

Sur la route de León se trouve la plage de Salinas Grandes où il n’est pas indispensable de s’arrêter. Puis viennent les plages de Las Peñitas et Poneloya, à 20 minutes du centre ville de León. Rétablissons ou corrigeons les commentaires et recommandations sur ces spots : de jolies plages certes, mais des beach breaks capricieux, de gros courants latéraux et de trop rares bonnes sessions. 

 

Plus au nord, non loin de Chinandega, on trouve de belles plages reculées, isolées et dépeuplées qui offrent de multiples spots et la quasi-assurance d’être seul à l’eau. Vous aurez la chance d’y entendre gronder la « Boom », l’un des plus beau barrel du pays.