Situé à l’extrémité sud du Lac Nicaragua, l’archipel de Solentiname est formé d’une trentaine d’îles. Une grande communauté de pêcheurs et d’agriculteurs y vivent, dans une riche et abondante nature

Fin des années 60, période hippie oblige, Solentiname s’est vu connu et reconnu par la communauté artistique mondiale. Beaucoup venaient y chercher l’inspiration et la déconnection.  Sur place on y trouve des peintures primitives et un artisanat bien spécifique et typique. 

Cet archipel baigne littéralement dans une naturelle et véritable réserve, la faune et la flore y sont impressionnantes. Finalement, ce n’est pas bien loin de San Carlos, et on y accède grâce aux services des “lanchas”, des bateliers locaux, en moins de trois heures. Évidemment l’accès y est limité, l’électricité aussi par la même occasion. C’est d’ailleurs une des “ressources” et force de cet endroit: La Nature !

Géographie et climat

   L’archipel de Solentiname de près de 40 km2, à 250 mètres au dessus du niveau de la mer, est composé de 4 îles principales – Mancarrón, Mancarroncito, San Fernando, La Venada – et d’une trentaine de petits îlots de roches volcaniques souvent inhabités ou uniquement par des pêcheurs et de nombreux oiseaux aquatiques.

Les quelques 1.000 habitants de ces îles vivent au rythme de la nature, éloignés et coupés de certaines commodités comme l’accès à l’électricité et à l’eau courante, c’est rustique et champêtre !

Le climat y est doux tout au long de l’année, environ 26 °C mais la saisons des pluies y est un peu plus longue que sur le continent. Il pleut entre les mois de mai et décembre.

 La végétation tropicale y est donc verte et abondante abritant une faune diversifiée. On y voit plus de 70 espèces de toucans et de perroquets, des chevreuils principalement sur l’île Venada, comme son nom l’indique, mais aussi beaucoup d’espèces différentes de poissons dans les eaux du Lac.

Les îles de Solentiname font partie des zones protégées du Nicaragua et sont classées comme monument national.

Histoire et Patrimoine culturel

   Solentiname ou Celentinametl en Nahualt qui signifierait “lieu d’hébergement” vous invite à rester quelques jours sur ces îles à la découverte de sa grande richesse naturelle, mais aussi de sa culture et de son histoire. 

Peu documenté et peu exploré, l’archipel aurait été le siège d’une culture précolombienne. Les pétroglyphes qu’on y observe : des dessins d’oiseaux, d’hommes et de singes sont comme une trace laissée par l’histoire de ce patrimoine encore inexploré. Néanmoins, de nombreuses pièces archéologiques y ont été découvertes et sont conservées et exposées dans les musées des îles de Mancarron et de San Fernando.

Mancarron est la plus grande île de Solentiname. En 1966, c’est ici que le père et poète Ernesto Cardenal a fondé sa communauté, une société communale d’artistes, une communauté contemplative!

En arrivant, le père Cardenal a reconstruit l’église du village et y a célébré pour la première fois une messe paysanne. Un mouvement était né, un mouvement pictural primitif qui perdure dans le temps et dont les artistes résidents exposent leur oeuvres dans une galerie sur l’île. Cette mouvance a attiré certaines stars de notre vieux continent qui sont venus sur l’archipel pour des séjours plus ou moins longs afin de se ressourcer dans cette atmosphère particulière et artistique.

Que faire, que voir ?

   La Nature étant très présente sur l’archipel Solentiname, il faut savoir prendre le temps de l’observer tout en découvrant l’histoire et le patrimoine de cette communauté.

Voici quelques idées d’excursions à faire :

  • une randonnée sur l’île San Fernando à la recherche des sites archéologiques et de pétroglyphes
  • une visite des galeries d’art sur l’île Mancarrón pour admirer l’art local, apprendre à fabriquer des objets d’artisanat traditionnel ou même en acheter en souvenirs
  • une balade à cheval sur l’île Venada au milieu des champs d’avocats, de coton, de café ou de cacao.
  • une sortie en kayak sur les eaux du Lac
  • une randonnée dans la réserve naturelle Los Guatuzos où vous pourrez partir en expédition journalière à la rencontre des quelques centaines d’espèces d’animaux différents.

Réserve naturelle Los Guatuzos

   Au sud de l’archipel Solentiname, sur le continent, à la frontière avec le Costa Rica, se trouve la réserve naturelle Los Guatuzos. 

Cette zone humide de forêts de plus de 400 km2, formée de rivières, canaux et lagunes abrite un important écosystème sauvage. Du côté de la flore, vous trouverez un grand nombre de plantes et d’arbres en plus d’une végétation marécageuse abondante. Du côté de la faune, vous pourrez y voir des mammifères tels que des pumas, des jaguars, des paresseux, différentes espèces de singes, des tortues d’eau, des alligatores ou encore des iguanes, en plus des centaines d’espèces d’oiseaux.

S’y rendre

   Pour se rendre sur l’archipel Solentiname et à la réserve naturelle Los Guatuzos, le plus aisé est de se rendre dans la ville de San Carlos d’où vous pourrez prendre un bateau de transport public ou demander les services d’un transport maritime privé. Il faut compter environ 3 heures de trajet entre San Carlos et les îles Solentiname.