Les Corn Islands sont un duo d’îles, une petite et une grande, peuplées par une communauté indigène aux origines africaines, bien entendu, un peu comme dans les petites et grandes Antilles Françaises, c’est créole. Ce dialecte, issue de la colonisation anglaise, est pratiqué autant que l’espagnol sur ces îles. On comprend aussi pourquoi cet emprunt, un mot anglais : Corn Island.  On dit même que les pirates et autres corsaires avaient simplement mal noté le nom de l’île sur la carte, île considéré comme un véritable grenier, une réserve de viande notamment. Meat, carne en espagnol: “carne island”. C’est une version. Mais le maïs est bien présent dans la culture locale aussi! alors? Pain de coco, plat traditionnel à base de ce céréale jaune. C’est bien différent de ce que nous connaissons sur le continent. C’est un autre Nicaragua. 

Géographie et climat

   Corn Island est située sur la côte sud-est du pays, c’est la face Caraïbes du Nicaragua. Deux îles perdues dans l’océan Atlantique située à peine à 75 km de la côte et de Bluefields. Elles sont le résultat d’éruptions volcaniques. D’une superficie d’environ 10km2 pour la grande île et de 3 km2 pour la petite on y compte moins de 3000 habitants. Les vastes plages de sable blanc bordées de palmiers et cocotiers, l’eau turquoise de la mer, les températures chaudes autour de 30ºC toute l’année, les récifs et la vie marine en font le parfait panorama d’îles paradisiaques au milieu de la mer des Caraïbes.

Nous vous déconseillons néanmoins de voyager sur les Corn Island les mois d’octobre et novembre en raison de fortes précipitations.

Son Histoire

   Big Corn island, la gran isla de Maïs, au Nicaragua est réputée pour ses grandes plages de sable blanc mais aussi connue comme le refuge des pirates de la région pendant des siècles. Beaucoup de galions et de navires marchands ont croisé le fer et furent abordés dans la région, certains gisent encore dans les fonds marins. Les richesses pillées sur le nouveau continent remplissaient alors les soutes des bateaux, majoritairement britanniques (la flotte de la couronne était la plus puissante à l’époque), ce qui explique que les Corn Island furent longtemps occupés par les anglais, comme beaucoup d’îlots caribéens situés sur les voies commerciales entre l’Europe et l’Amérique. Il aura fallu attendre 1894 pour que la souveraineté nicaraguayenne mette le pied sur les plages de sable blanc des îles de maïs. Premiers contacts avec la tribu des indiens Kukras, ces derniers étaient installés dans la région, jusqu’à l’actuelle Bluefields. Cette tribu, aussi connu sous le nom de Sumos, étaient chasseurs, pêcheurs et cueilleurs, la rencontre avec l’étranger fut un véritable bouleversement, comme pour beaucoup. Au milieu du 17ème siècle, les marins anglais, français et hollandais qui transitent beaucoup dans les mers des Corn Island sont entrés en contact avec les locaux, les désignants par le terme Mosquitos. Après quelques alliances avec la piraterie régionale, certains boucaniers et capitaines de navires avaient pris possession des lieux, de la grande  île, Big Corn Island, délogeant petit à petit les Kukras et les réduisant souvent à l’esclavage.  

Au 18ème, les anglais construisent les premiers comptoirs et commerces sur l’île. De passerelles commerciales étaient alors dressés entre la colonie et les tribus locales. On comptait 66 habitants en 1757, blancs et esclaves. Les anglais poussaient alors le commerce vers la Jamaïque, un certain camp de base de la couronne. Il a fallu attendre le traité de Versailles de 1783 pour que la couronne espagnole soit reconnue comme enfin souveraine sur les îles, les colons britanniques ont alors été contraint de quitter toute la côte. 

En début du 19ème, la capitainerie du Guatemala et la vice royauté de Santa Fé (actuelle Colombie) se disputent les îles de maïs. Santa Fé ne jouant pas le jeu et ne respectant pas la séparation, les îles de maïs et certains autres cayos deviennent alors une véritable zone de libre échange. 

Que faire au Corn Islands ?

Farniente et Snorkelling

   Détente au soleil. Barbecue au soleil. Baignades au soleil. Pêche à la crevette et aux homards. Sable blanc. Snorkeling, Plongée, etc… Voici un vaste programme pour vous sur les Corn Islands. Les fameuses îles de maïs vous accueillent les bras ouverts.

La Gastronomie de Corn Island

Sa gastronomie typique, son accent typique et les panoramas à observer sont simplement des merveilles pour les yeux, les oreilles et les papilles. Un air de Cuba et des cayos tranquilles? Non. Habitués des Caraïbes, détrompez-vous, vous voilà désormais dans les Caraïbes Nicaraguayennes.

Une première île, la grande, est une belle entrée en matière. On y ressent une atmosphère insulaire, pleine de pidgins, d’odeurs et de saveurs particulières. Puis, vous pourrez vous rendre par voie maritime sur la 2nde île, la plus petite, où vous ne croiserez pas une voiture ni route sur ce lopin de terre perdue dans l’envoûtante Caraïbe.

 

Les plus belles plages de Corn Island

Sur Big Corn Island

Commençons par le nord avec les plages de North End et Sally Peaches dont les eaux peu profondes et les récifs de corail permettent de belles plongées.

Continuons vers l’est sur les longues plages de sables blancs de South End et à Long Bay où il est même possible de surfer sur la période d’octobre à décembre.

Au sud, la plage de Bluff Point est très difficil d’accès et très rocailleuse.

Enfin, à l’ouest de l’île, les plages de South West Beach et Waula Point sont parfaites pour la baignade ou le snorkeling dans des eaux tranquilles et bleues turquoise.

Sur Little Corn Island

Sable blanc, cocotier et de-connection ? Vous serez hors du temps et des sentiers battus. Au nord de Little Corn se trouvent les plus belles plages. Il vous suffira de suivre un chemin qui traverse l’île pour vous y rendre et trouver cocotiers, sable blanc et petites zones ombragées pour lézarder… à l’ombre ! C’est aussi la partie de l’île la plus exposée aux vents, les eaux y sont agitées. Mais retenez ces noms : Otta Beach et Kelly Gully Beach.

A l’est de l’île se trouvent d’autres plages, dont Coral Beach, avec plus de rochers. Mais comme au nord, une vue incroyable sur l’océan et une sensation d’être au bout du monde sont au rendez-vous. 

Il y a également des plages « farnientes » sur la côte ouest de l’île où se trouve le débarcadère et de nombreux restaurants, la porte d’entrée de Little Corn-island. 

Comment se rendre à Corn Island

   Comment rejoindre les îles de Maïs, les Corn Island ? Rien de plus simple. Ce sera par avion, depuis le terminal domestique de l’aéroport de Managua. Penser à s’y rendre en bateau est faisable mais également une fausse bonne idée car cela vous demandera de traverser le pays, le grand Est nicaraguayen, pour espérer pouvoir prendre un bateau à Bluefields. Scénario réservé aux aventuriers et surtout aux personnes qui ont le temps.

En avion

Tous les vols se rendant aux Corn Island sont opérés par la compagnie La Costeña et atterrissent à Big Corn Island. Il faudra compter 1 heure et demie de vol environ. C’est un voyage court et tranquille. Une fois atterri, on est directement envahi par l’ambiance des Îles, envoûtés par cette atmosphère particulière à la Caraïbe.

En bateau

Pour rejoindre Little Corn Island, vous pourrez utiliser les services de lanchas privées ou publiques qui rejoignent quotidiennement Big Corn Island à Little Corn Island en 40 minutes environ.

Même si vous pouvez vous déplacer en voiture, taxi, moto ou vélo sur Big Corn Island, certains sites ne seront accessibles qu’à pied. Sur Little Corn Island il n’y a ni route, ni voiture et parfois pas d’électricité ni réseau internet. N’hésitez pas à demander votre chemin à l’hôtel avant de partir en excursion.

Sécurité

   Même si la police a renforcé sa présence sur les îles ces dernières années, la délinquance sur les Corn Island est plus fréquente que sur le continent. Les locaux vous paraîtront d’ailleurs moins accueillants. Nous vous conseillons d’être vigilants afin de ne pas être victimes de vols. Cependant, en prenant quelques précautions vous pourrez profiter pleinement des merveilles de cet endroit paradisiaque.