Le département de Masaya est l’une des régions les plus charmantes du Nicaragua. Traditionnellement les habitations y étaient construites avec des murs blanchis à la chaux, et un toit de chaume. D’où ce surnom de Los Pueblos Blancos, les villages blancs. De nombreuses familles d’artisans, producteurs de café et commerçants y vivent depuis des siècles.

Du mirador du village de Catarina, vous pourrez apprécier le magnifique panorama sur la Laguna de Apoyo, ce lac d’eau douce dans un cratère de volcan, avant de vous y rendre pour vous y baigner.

Catarina et son mirador

   Comme dans l’ensemble du département, la population de Catarina vient à l’origine des familles descendantes des Dirianes.

Les coutumes et traditions y sont importantes. La ville célèbre principalement deux saints : Santa Catalina, patronne de la ville, le 25 novembre et San Silvestre le 31 décembre; fêtes au cours desquelles de nombreuses processions colorées et musicales ont lieu dans les rues principales de la ville.

Catarina est un village voisin de Masaya (la ville, non le volcan!) situé sur la plus haute colline avoisinant Apoyo. La crête dégagée sur la Laguna de Apoyo en fait sa réputation.

Son mirador offre une superbe vue sur cet ancien cratère de volcan rempli d’eau douce ainsi que sur le volcan Mombacho, les toits de la ville de Granada et le Lac Nicaragua un peu plus loin quand le ciel est dégagé.

Sur la route du mirador, vous traverserez le village et ses nombreuses boutiques d’artisanat, d’antiquités, de pépiniéristes et de fleuristes. C’est en effet, dans cette calme, fraîche et petite ville que vous trouverez le plus grand nombre de pépinières du pays. Quel plaisir de flâner dans le coin !

San Juan de Oriente

   San Juan de Oriente se situe au sud de Catarina, non loin du rond point de Las Fores, sur la route de Masaya, à 40 kilomètres de Managua et à seulement quelques encablures de la réserve naturelle de la Laguna de Apoyo.

San Juan de Oriente a sa réputation dans la région, une réputation de fins et brillants artisans potiers. Connu également sous le nom de San Juan de los Platos, vous trouverez dans toutes les rues de ce village des boutiques et ateliers artisanaux où sont produits de jolies pièces et objets, décoratifs ou utilitaires, en céramique et autres terres séchées. C’est de l’artisanat nicaraguayen, raffiné et très souvent coloré. Les grands amateurs y trouveront quelques pièces à glisser dans leurs valises. 

Laguna de Apoyo

  Tout proche du pacifique, en plein milieu de la chaîne des volcans qui traverse le pays du nord au sud, situé entre le volcan Mombacho et le volcan Masaya, se trouve un large et grand cratère, un cône inversé rempli d’eau douce, la Laguna de Apoyo !

Le cratère date d’il y a plus de 20 000 ans suite à une explosion qui a laissé derrière elle un trou de six kilomètres de diamètre. Les eaux des nappes souterraines et les pluies ont fait le travail, l’eau y est restée formant ainsi la lagune. Le volcan est à ce jour en sommeil, seuls quelques fumerolles y sont encore observés.

L’eau de la lagune est claire, propre et assez profonde et se maintient à une température autour de 28ºC tout au long de l’année.

La beauté du site réside surtout en son cadre, une beauté naturelle, une abondance incroyable de faune et de flore, un anneau “boisé” qui couvre la crête du vieux volcan transformé en lac. Le climat y est particulier, humide et vert! 

Sont présentes dans les forêts d’Apoyo de nombreuses espèces de plantes et d’arbres typiques des tropiques secs, tels que le Pochote, le Ñambar, l’Acajou, le Zapote et le Guacuco, mais également une diversité d’animaux de la famille des mammifères (opossums, fourmiliers, singes hurleurs et à face blanche), des reptiles (iguanes, boas) et des volatiles (faucons pèlerins, oiseaux migrateurs, oropendoles, papillons).

Les infrastructures touristiques existantes proposent diverses activités dans ou sur les eaux de la lagune mais également dans les alentours boisés. Vous pourrez profiter pour la journée des plages privées des hôtels, de sable et de cailloux, pour vous détendre et vous baigner.

Dans les eaux claires de plus en plus profondes, vous pourrez faire du snorkeling ou de la plongée. La vie sous-marine n’y est pas spectaculaire mais vous pourrez néanmoins y observer des groupes de petits poissons. Si vous préférez rester en surface, de nombreux hôtels mettent à disposition des kayaks, des stand-up paddle ou des pédalos. Pour les amoureux de la nature, vous pourrez partir en randonnée dans les forêts d’Apoyo sur les pentes du cratère, accompagné par un guide local, et observer la faune et la flore environnante.

Le site fut déclaré Réserve Naturelle en 1991 et ainsi protégé. L’endroit est préservé, les constructions y sont limitées, l’accès reste un peu champêtre et les occasions de sauter à l’eau multiples! 

Comment se rendre à la Laguna de Apoyo?

A environ 30 minutes en voiture de la ville de Granada, vous pourrez accéder facilement à la réserve naturelle de la Laguna de Apoyo par l’une des deux entrées principales, situées pour l’une sur la route Masaya-Granada et pour l’autre sur la route Masaya-Catarina.